Home » Entreprendre » « En tant que franchisé, je suis autonome et in(ter)dépendant »
Entreprendre

« En tant que franchisé, je suis autonome et in(ter)dépendant »

En collaboration avec
En collaboration avec

Dans le secteur alimentaire, de plus en plus d’enseignes se développent en tant que franchises. Entretien avec Benoit Alliaume, chef d’entreprise indépendant franchisé de l’Intermarché de Jurbise depuis 5 ans.

Texte : Diane Theunissen

Quelles sont les étapes nécessaires pour atteindre le statut de franchisé ?
Benoit Alliaume

Benoit Alliaume : « Chez Intermarché, il y a un parcours de recrutement qui comprend plusieurs phases : il faut envoyer son CV et une lettre de motivation, introduire un dossier administratif, montrer que l’on dispose de fonds en suffisance, etc. Les candidats doivent également effectuer un stage de trois jours en entreprise afin de se familiariser avec le métier, et participer à une journée d’information – obligatoire en matière de franchise – au siège belge du Groupement Les Mousquetaires à Louvain-la-Neuve. La dernière étape consiste en un entretien à la Commission Internationale d’Agrément Les Mousquetaires à Paris.

Tout le monde peut tenter sa chance, à condition d’avoir une expérience professionnelle significative et de pouvoir mettre en avant certaines qualités, comme le fait de savoir gérer une équipe. Évidemment, les chefs d’entreprise doivent également être en mesure de fournir un apport financier minimal, correspondant au capital social de la société qui exploitera le point de vente. »

Avez-vous suivi une formation ?

B. A. : « Bien sûr. Avant d’acheter un magasin, il faut suivre une formation de six mois chez Intermarché, non-rémunérée. On passe par tous les aspects possibles : le commerce, la gestion, les ressources humaines, etc. »

L’idée d’intégrer un groupe avec une énorme autonomie d’action a pesé dans ma décision de me lancer comme indépendant. 

Quelle a été la raison de votre engagement ?

B. A. : « L’envie de me lancer comme indépendant, et de mettre à profit mon expérience et mes capacités. L’idée d’intégrer un groupe avec une énorme autonomie d’action a également pesé dans la balance : on est à l’abri des requins financiers, et des rachats. En effet, le Groupement Les Mousquetaires n’est pas côté en bourse ; il appartient à ses franchisés. »

Chez Intermarché, les franchisés prennent part au processus décisionnel. Comment est-ce que cela fonctionne ?

B. A. : « Chaque département Intermarché est piloté par un chef d’entreprise indépendant. Personnellement, je suis responsable de la Qualité : je consacre deux jours par semaine à la collectivité, durant lesquels je gère le département qui veille notamment au respect des règles sanitaires, d’étiquetage, etc. L’un de mes collègues pilote toute la stratégie de vente, un autre valide les folders promotionnels, etc.

On se voit tous les mois à l’occasion de nos réunions régionales mensuelles ; on fait le point sur la situation commerciale, sur les projets, et sur les actions futures. C’est un super réseau, on s’entraide énormément. »

Next article