Home » Entreprendre » Franchisé, un métier de passion !
Entreprendre

Franchisé, un métier de passion !

En collaboration avec
En collaboration avec

Valérie Vierendeels est Cheffe d’entreprise indépendante – « franchisée » – à la tête de l’Intermarché de Spy et Responsable de la formation au sein du groupement Les Mousquetaires. Elle nous détaille le profil et le parcours des futurs franchisés au sein de l’enseigne.

Valérie Vierendeels
Cheffe d’entreprise indépendante

Pourquoi vous être lancée dans l’aventure de la franchise ?

Valérie Vierendeels : « En 2000, au terme de mes études en marketing, j’ai été engagée au sein des services centraux d’Intermarché. Quatorze ans plus tard, avec mon époux, qui était responsable des achats, nous avons décidé de devenir indépendants et avons opté naturellement pour l’enseigne. Nous y sommes ‘franchisés’ de notre point de vente, tout en prenant, avec les autres indépendants du groupe, les décisions stratégiques et opérationnelles de celui-ci en Belgique. »

Quels sont les prérequis pour devenir franchisé Intermarché ?

V. V. : « Être chef(fe) d’entreprise dans la grande distribution est avant tout un métier de passion. Au niveau professionnel, le seul critère est de pouvoir démontrer une expérience significative ; mes collègues indépendants viennent donc de tous les horizons. Au moment du recrutement, nous mettons l’accent sur le savoir-être, les valeurs et les motivations du candidat ; c’est primordial ! Le savoir-faire, nous nous en chargeons par la suite lors d’une formation dispensée en interne. »

En quoi consiste-t-elle ?

V. V. : « D’une durée de cinq mois et demi, elle alterne théorie et pratique. Côté théorie, nous donnons les clés pour maîtriser les différents métiers de la gestion opérationnelle et financière d’un magasin : commandes, contrôle des stocks, gestion des rayons frais – boulangerie, fruits et légumes, crémerie, traiteur, poissonnerie, boucherie-charcuterie, etc. Le management, la gestion des ressources humaines, les bases de la comptabilité, l’informatique, la façon de monter un budget, l’organisation d’une équipe et des horaires ainsi que la législation sociale sont également abordés. Côté pratique, le candidat est mis en situation dans plusieurs points de vente, sous la supervision d’un chef d’entreprise, formé pour exercer le rôle de maître de stage. Au terme de la formation, le candidat présente un ‘business case’ devant un jury, où il détaille la manière dont il reprendrait un magasin. »

Par la suite, assurez-vous aussi de la formation continue ?

V. V. : « Absolument, en groupe ou en coaching individualisé sur les techniques métier, le développement personnel ou encore la sécurité. »

L’enseigne cherche-t-elle de nouveaux franchisés en ce moment ?

V. V. : « En réalité, nous en recrutons constamment car l’enseigne ne cesse de progresser sur le marché belge. Une nouvelle session de formation débute en ce mois de septembre. Les sessions suivantes sont déjà planifiées pour janvier, mars et septembre 2023. L’enseigne organise un ‘afterwork recrutement de franchisés’ le mardi 20 septembre à 18h00. Vous trouverez toutes les informations utiles sur www.devenir-mousquetaires.be. »

Next article