Home » Entreprendre » Investir dans l’IT n’est pas un luxe mais une nécessité
Sponsored

Les PME n’ont pas souvent les ressources nécessaires pour gérer l’IT en interne. Faire appel à un partenaire externe compétent est dès lors incontournable. Nous avons rencontré Hugues Mertens, fondateur d’About IT, une société spécialisée en la matière. 

Hugues Mertens

Fondateur

About IT

À quoi sont dus les surcoûts dans l’IT aujourd’hui ?

Hugues Mertens : « Aux diverses menaces. La principale, ce sont les intrusions malveillantes. Elles mènent à des pertes de données, voire à la perte totale de contrôle des outils de production et à leur mise à l’arrêt. Les coûts sont parfois tellement monumentaux que cela débouche sur des faillites. Globalement, le niveau de maturité des entreprises, en particulier des PME et TPE, à l’égard de la cybersécurité est catastrophique ; l’application des procédures les plus basiques est simplement souvent inexistante, principalement à cause d’un manque de conscientisation. »

Globalement, le niveau de maturité des entreprises, en particulier des PME et TPE, à l’égard de la cybersécurité est catastrophique.

Quels sont les autres problèmes ? 

H. M. : « Nombre d’entreprises pourraient rationaliser leur activité en termes de ressources humaines si elles automatisaient correctement certaines parts de leurs processus. En outre, des sociétés s’accrochent à des outils vieillissants qui n’offrent pas le même niveau de flexibilité qu’une solution moderne. Ceci est synonyme de handicap en termes de productivité et de rentabilité. Cette situation est d’autant moins compréhensible que le gouvernement wallon met à disposition des chèques entreprises. Dans certains cas, ils couvrent jusqu’à 90 % des coûts du diagnostic. »

Comment faire face efficacement à ces difficultés ?

H. M. : « Il y a une dizaine d’années encore, on pouvait imaginer qu’un client maintienne une salle de serveurs dans ses propres locaux. Aujourd’hui, cela ne peut plus fonctionner. Notre société n’installe plus aucune infrastructure de serveurs chez les clients ; nous travaillons uniquement avec une solution cloud. Cela permet d’uniformiser et donc de gérer plus facilement les systèmes, à la fois sur le plan technique et sur celui de la sécurité. Les données sont beaucoup plus en sûreté dans un centre de données Microsoft que chez les clients. »

Cela signifie-t-il aussi une optimisation des coûts ?

H. M. : « Oui, dans la mesure où nous proposons à nos clients des formules forfaitaires les mieux adaptées à leurs besoins spécifiques. Les forfaits leur évitent toute mauvaise surprise en termes de coûts et cela nous donne les moyens d’assurer un suivi constant. Les technologies de l’IT tout comme les menaces de cybersécurité évoluent en permanence. L’outil informatique nécessite dès lors un suivi quotidien, entre autres pour anticiper les problèmes, de sécurité notamment, et trouver une parade avant qu’ils ne surviennent. On ne peut pas bien sûr éviter tous les problèmes, mais on peut s’assurer que leurs conséquences resteront limitées. »

Près d’un quart (21 %) des PME belges de petite taille (moins de 50 travailleurs) ont déjà rencontré un incident de sécurité informatique ayant provoqué selon les cas :

– une indisponibilité des services informatique (18,9 %) 

– la destruction ou corruption de données (6,2 %) 

– la divulgation de données confidentielles (1,7 %)

En pratique

Des entrepreneurs prévoyants et pragmatiques

Qu’importe le secteur d’activité et la taille de l’entreprise : pour être compétitive, une entreprise se doit d’avoir une infrastructure IT compétitive. Témoignages : 

Philippe Formisani, CEO de Eurodynamics : 

« Notre entreprise est active dans le domaine du traitement des eaux. Elle compte une vingtaine d’employés – administratifs et techniciens itinérants -, mais nous n’avons pas les moyens d’avoir des ressources IT en interne. Si tous nos processus sont déjà digitalisés depuis une dizaine d’années, nous en sommes cependant arrivés aujourd’hui à une situation où ne nous pourrions simplement plus du tout fonctionner sans le recours à l’informatique. Toute notre activité repose sur elle. Or, à plusieurs reprises, nous avons rencontré des problèmes de fonctionnement de réseau et des tentatives de hacking. Ils nous ont parfois bloqués de quelques heures à plusieurs jours. Cela nous a fait prendre conscience de l’importance d’avoir à nos côtés un partenaire capable d’évaluer en continu nos besoins et de nous proposer une infrastructure adaptée et sécurisé. Nous avons eu l’occasion de travailler avec Hugues Mertens par le passé et nous avions apprécié ses vues et sa façon de travailler. »

Arnaud Wittmann, Fondateur de Maison De Greef :

« Pour notre part, nous sommes une société d’une douzaine de personnes, active dans le domaine de la vente de montres et de bijoux de luxe. Nous disposons de deux magasins : l’un à Bruxelles, l’autre à Knokke. Par le passé, nous travaillions avec une infrastructure Apple, mais, il y a quelques années, nous avons décidé d’adopter un nouvel outil de CRM. Dans la foulée, nous avons décidé de basculer dans l’univers Microsoft. Notre responsable informatique externe, qui s’occupait notamment de la sécurité, avait lui aussi collaboré avec About IT. En tant que chef d’entreprise, je suis bien conscient que je ne peux pas tout connaître. De surcroît, nous n’avons pas les moyens d’engager un responsable IT en interne. Logiquement, nous préférons dès lors nous appuyer sur une personne de confiance pour nous accompagner. »

Next article